Accueil Imprimer Annuaire Plan du site Crédits Fil RSS du site Twitter Plans d'accès Contacts Annuaire Webmail Intranet Logo

Accueil > Séminaires et conférences > Séminaires, soutenances de thèses et HDR précédents > 2015 > Séminaires 2015 > Le jeudi 5 novembre à 11h

Le jeudi 5 novembre à 11h

Séminaire d’intérêt général le jeudi 5/11/2015 dans la salle ex-LIX, aile 0.

Remarque : Il est souhaitable que le séminaire soit assez interactif pour que chacun, dans l’auditoire, puisse intervenir tout au long de l’exposé -et à la fin-, pour stimuler les discussions autour de ces questions fondamentales. Dans ces conditions, la durée de ce séminaire pourrait dépasser un peu la durée habituelle (prévoir peut être 1h30).

Titre : Collisions, dissipation, irréversibilité, entropie et toutes ces sortes de choses

Orateur : Gérard Belmont, LPP

Résumé :
Concernant toutes les notions évoquées dans le titre, notre intuition nous vient toujours des milieux neutres et fortement collisionnels et de la thermodynamique qui en découle. En turbulence plasma par exemple, quand on parle de "dissipation", on fait comme si cette notion était bien connue depuis l’époque de Boltzmann et qu’elle ne méritait donc pas d’être davantage définie. Le fait que le sort ultime de l’énergie soit sa forme thermique, que les collisions soient responsables de cette tendance et que l’équilibre correspondant soit l’équilibre Maxwellien est rarement remis en cause. Pourtant, ce qu’on appelle "collisions" dans un plasma complètement ionisé a peu à voir avec ce qu’on appelle du même nom dans les gaz neutres puisqu’il ne s’agit nullement dans ce cas d’un phénomène "binaire" (je ne parlerai pas des collisions avec les neutres dans les plasmas froids). Je montrerai la proche parenté que je vois entre la notion de collisions dans un plasma et celle de "bruit thermique".
Dans ce séminaire, je poserai des questions assez basiques sur ces sujets : Qu’appelle-ton "dissipation" ? Qu’appelle-ton irréversibilité et comment cette notion dépend elle du niveau de description (N-corps, cinétique, fluide) ? Le théorème H est il vraiment universel ? La définition de l’entropie est elle unique ? Dans une équation cinétique, à quoi ressemble un opérateur de collisions réaliste ? Une modélisation "Monte Carlo" des collisions dans un code PIC est elle justifiée ?


transparent
Tutelles : CNRS Ecole Polytechnique Sorbonne Université Université Paris Sud Observatoire de Paris Convention : CEA
transparent
©2009-2019 Laboratoire de Physique des Plasmas (LPP)

Mentions légales
Exploitant du site : Laboratoire de Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique route de Saclay F-91128 PALAISEAU CEDEX
Hébergeur : Laboratoire de Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique route de Saclay F-91128 PALAISEAU CEDEX
Directeur de la publication : Pascal Chabert (Directeur)