Home Print this page Phone directory Site Map Credits RSS feed Twitter Maps Contact us Phone directory Webmail Intranet Logo

Home > Research > Space Plasmas > Scientific topics > La reconnexion magnétique

La reconnexion magnétique

La reconnexion magnétique est un phénomène plasma universel et important. Nous pensons aujourd’hui qu’il est à l’origine de nombreux phénomènes éruptifs et explosifs dans le système solaire ainsi que dans des environnements astrophysiques plus lointains.

 Chercheurs LPP :

N. Aunai, G. Belmont, P. Canu, O. Le Contel, A. Retino, R. Smets

 Sélection de publications

 Qu’est-ce que la reconnexion ?

Elle se produit au sein de couches de courant électrique, formées lors de l’interaction d’environnements plasmas au sein desquels le champ magnétique a des orientations différentes. Lorsque ces couches s’affinent au point d’atteindre une échelle dissipative, les lignes de champ magnétique peuvent changer leur connectivité, qui autrement doit être conservée. Le processus est illustré sur la figure 1.

PNG - 37.6 kb
Figure 1
From left to right, one can see the magnetic field lines (black lines) and the plasma (colored particles) interact and change their connectivity/ Green particles, first magnetically connected, become magnetically disjoint, then reconnected to the violet particles. Like an elastic, the magnetic field lines relax and release the energy previously accumulated in the system by accelerating and heating the plasma.

 La reconnexion dans l’équipe plasmas spatiaux du LPP :

PNG - 673.5 kb
Figure 2
The Sun-Earth system representation (and more generally Star-Planet). At bottom are depicted, from left to right, the central pulsar of the crab nebula, an artist’s view of Magnetar, and the region of the central black hole of our Milky Way, which are as many astrophysical environments where reconnection could play a crucial role in the acceleration of high-energy particles.

Comme on le voit sur la figure 2, le vent de plasma soufflé par le Soleil s’écoule dans le milieu interplanétaire et interagit avec les magnétosphères. La reconnexion joue un rôle important à toutes les étapes de ce parcours : déclenchement des éruptions solaire, peut affecter la propagation dans l’espace des éjections de masse coronale, contrôle la façon dont ces structures interagissent avec la magnétosphère, et enfin accélère et chauffe le plasma dans la queue magnétosphérique.

Au sein du LPP, nous étudions essentiellement ce processus lorsqu’il se déroule dans le système solaire, le seul environnement à la portée de nos missions spatiales. Nous analysons les données mesurées in situ par des satellites dans le milieu interplanétaire et dans la magnétosphère terrestre. Ces environnements constituent un véritable laboratoire d’étude de la reconnexion, dont nous pouvons extrapoler certains comportements aux environnements astrophysiques inaccessibles, ou encore comparer à des phénomènes de laboratoire se produisant dans les dispositifs à confinement magnétique tels que les Tokamaks.

Entre autres acquises par les missions Cluster, Themis et Magnetospheric MultiScale (MMS), les données in situ nous informent sur les mécanismes microphysiques et non-collisionnels qui gouvernent la reconnexion, l’accélération et le chauffage du plasma.

PNG - 143.3 kb
Figure 3
Example of signatures associated with a magnetic reconnection event as measured by Cluster à the Earth’s magnetopause.

De façon conjointe aux observations satellites, nous étudions les mécanismes gouvernant l’évolution de la reconnexion et son impact sur son environnement via la simulation numérique.

Selon l’échelle considérée, nous utilisons des codes aux approximations différentes. Certains codes traitent le plasma comme un fluide, d’autres comme un ensemble de particules, et d’autres encore sont hybrides et traitent les ions comme des particules et les électrons comme un fluide. Les simulations permettent, de façon complémentaire aux observations, d’isoler certains mécanismes physiques dans un cadre simplifié et reproductible.

PNG - 145.8 kb
About reconnection... (figures from numerical simulations:hybrid, full-PIC and test-particule). Source: N. Aunai.

 Exemples de questions abordées au LPP :

-  Quel est l’impact de l’environnement plasma imposé à grande échelle (asymétries, géométrie etc.) sur le processus de reconnexion ? Par exemples, quelles sont les différences entre la reconnexion à la magnétopause et dans la queue magnétosphérique ?

-  Quelles sont les régions critiques où le plasma ne peut être assimilé à un fluide mais doit être traité de façon particulaire ? Quels sont les mécanismes de chauffage et d’accélération des particules ? Comment réconcilier le point de vue particulaire et le point de vue fluide (moyen) ?

-  Quel est le lien entre la reconnexion et la turbulence ? La reconnexion est-elle une source de turbulence, et dans quelle mesure participe-t-elle à la dissipation de l’énergie aux petites échelles ?

D’autres questions sont abordées par les chercheurs qui travaillent sur les expériences de laboratoire : la reconnexion par LASER et les applications à la physique des hautes densités d’énergie, le déclenchement des dents de scie dans les Tokamaks.


transparent
Tutelles : CNRS Ecole Polytechnique Sorbonne Université Université Paris Sud Observatoire de Paris Convention : CEA
transparent
©2009-2019 Laboratoire de Physique des Plasmas (LPP)

Legal notices
Website operator: Laboratoire de Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique route de Saclay F-91128 PALAISEAU CEDEX
Website host: Laboratoire de Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique route de Saclay F-91128 PALAISEAU CEDEX
Managing editor: Pascal Chabert (Director)