Accueil Imprimer Annuaire Plan du site Crédits Fil RSS du site Twitter Plans d'accès Contacts Annuaire Webmail Intranet Logo

Accueil > Actualités > La mission Cluster fête ses 20 ans

La mission Cluster fête ses 20 ans

Le 16 juillet 2020 marque en effet le 20ème anniversaire du lancement de la première paire de cette constellation de 4 satellites. Réalisé par une fusée Soyouz-Fregat depuis Baïkonour et suivi avec anxiété par toute une communauté scientifique, le placement en orbite des satellites 2 et 3 sera réussi, une étape que n’avait pu franchir 4 ans plus tôt les 4 satellites originaux, détruits le 6 juin 1996, quelques secondes après leur décollage, dans l’explosion de leur fusée Ariane 5. Le lancement, le 9 aout suivant, de la seconde paire (les satellites 1 et 4), allait marquer, enfin, le début effectif de la mission. Un second lancement rétrospectivement mouvementé, car une erreur dans le remplissage des réservoirs de la fusée Soyouz s’était traduit par un manque de 100 m/s dans l’impulsion communiquée par les 3 premiers étages du lanceur. Heureusement, ce défaut allait être partiellement compensé par l’étage supérieur Fregat, l’orbite atteinte sera cependant inférieure de 1000 km par rapport à l’orbite visée. Les amples capacités manœuvrières des satellites permettront sans difficulté d’atteindre l’orbite finale prévue, marquant le début de la première constellation visant à l’étude 3D des structures à petite échelle de la magnétosphère terrestre.

JPEG - 208.9 ko
Tango (SC4) se sépare de Rumba (SC1) au dessus du Nil et de la Méditerranée

Démarrant en février 2001, la mission scientifique était planifiée pour durer 2 ans, une durée que les scientifiques espéraient poursuivre deux ou 3 années supplémentaires. De fait, la mission s’étendra sur plus de deux décennies. Les modifications d’orbites conduiront cet outil performant à aborder des études inenvisageables lors de la définition initiale de la mission. L’ingéniosité des équipes de l’ESOC chargées des opérations, permettra d’utiliser les ressources encore disponibles des satellites pour varier l’orbite et la forme de la constellation, modifier les distances inter satellites (jusqu’à moins de 3 km), fonctionner sans batterie opérationnelles et avec un minimum de propergol.

JPEG - 401.4 ko
Evolution de la distance de séparation entre les satellites. La période 2001-2005 correspond à la converture de la mission nominale.

Bien sur satellites et instruments ont pris de l’âge, et comme toutes personnes âgées, ils peuvent ponctuellement souffrir de quelques maux. Mais la qualité et la quantité de données (supérieures à celle du début de mission) sont toujours très élevées, assurant des études de régions et de mécanismes dont les concepteurs du projet n’avaient pu rêver.

Pour célébrer ce 20ème anniversaire et rappeler les grandes étapes et les découvertes majeures de cette mission, un Workshop, réunissant les acteurs de ce succès, était prévu pour Septembre 2020 à l’ESOC. Il n’a pu être maintenu suite aux restrictions de circulations imposées par la pandémie CoVid-19. Il est simplement repoussé d’un an, à septembre 2021.

La mission Cluster en quelques liens :


transparent
CNRS Ecole Polytechnique Sorbonne Université Université Paris-Saclay Observatoire de Paris
transparent
©2009-2020 Laboratoire de Physique des Plasmas (LPP)

Mentions légales
Exploitant du site : Laboratoire de Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique route de Saclay F-91128 PALAISEAU CEDEX
Hébergeur : Laboratoire de Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique route de Saclay F-91128 PALAISEAU CEDEX
Directeur de la publication : Dominique Fontaine (Directrice)